Aide et soutien aux proches-aidants

1996

Naissance du regroupement: Groupe de support de d'information pour les aidants naturels. Une série de rencontres thématiques voit le jour, initiée par Manon Gaudet, technicienne en travail social du CLSC et Jacques Mercier, organisateur communautaire au CLSC Le Partage des eaux.

Le but du groupe support est de briser l’isolement des aidants par des rencontres d’échanges, de partage et d’entraide, afin d’éviter l’épuisement physique et affectif des proches aidants. Les objectifs sont de sensibiliser la population, afin qu’elle prenne conscience des préoccupation des aidants, d’informer les aidants sur les services offerts et défendre les droits et les intérêts des aidants.

 

1997

Cafés-rencontres à thèmes. Une douzaine de personnes y participent régulièrement.

 

1998

Montage et mise en œuvre du projet de message télévisé, en collaboration avec le Centre de femmes « Entre-femmes », qui a accepté de marrainer le projet pour obtenir du financement de la Régie régionale de la santé et des services sociaux.

Des cafés rencontres se sont déroulés sur une base régulière, de même que plusieurs rencontres thématiques avec : 

  • Brigitte Leboeuf, ergothérapeute au CLSC Le partage des eaux

  • Me Francine Larouche, avocate

  • Katia Quinchon, psychologue au CLSC Le partage des eaux, qui nous a parlé du « deuil et les aidants naturels ».

Des assemblées se sont également tenues dans le but d’élaborer le contenu de la charte et des règlements généraux et d’organiser les rencontres thématiques.

1999

Le 10 mai 1999, obtention des Lettres Patentes de l’organisme à but non lucratif. Le nom choisi : Regroupement des personnes aidantes naturelles du Rouyn-Noranda régional.

 

Continuation des cafés rencontres thématiques avec, entre autres, Madame Manon Gaudet du CLSC Le Partage des eaux.

 

Dans le but de faire connaître le Regroupement, une tournée des clubs de l’âge d’or a été organisée. Pour ce faire, un scénario a été conçu afin d’illustrer de façon simple, ce qu’est une personne proche aidante, son vécu et comment le Regroupement peut aider. Les clubs de l’âge d’or ainsi visités ont été : Beaudry, Bellecombe, Montbeillard, Destor, Immaculée-Conception.

 

2000

Les cafés rencontres se sont déroulés de février à juin, à tous les premiers lundis du mois.

 

Le Regroupement a préparé une demande de financement à la Régie régionale de la santé et des services sociaux afin de développer services et visibilité.

 

Préparation de l’assemblée générale de fondation et tenue de cette assemblée le 8 mai 2000.

 

Préparation et rédaction d’un mémoire destiné à la Commission Clair, sur l’organisation et le financement des services de santé et des services sociaux.

 

Représentation du Regroupement à la Table intersectorielle des aînés.

 

2001

Le 26 mai 2001, participation du Regroupement des personnes aidantes naturelles du Rouyn-Noranda régional à l’assemblée générale de fondation du Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ).

Demande de soutien financier auprès du S.O.C. (Soutien aux organismes communautaires).

2002

Des dépliants publicitaires sont distribués à divers endroits stratégiques, afin de faire la promotion des activités du Regroupement.

 

Le Regroupement organise des activités de représentation auprès d’autres organismes. Les cafés rencontres informels et thématiques, ainsi que les conférences se poursuivent également.

 

Promotion du Regroupement et de ses activités dans les médias écrits et parlés.

 

Participation à la « campagne pour le financement des services à domicile », organisée par la Coalition Solidarité Santé de Montréal.

 

Présentation d’un premier colloque sur l’aide naturelle sous le thème : « Reconnaissance, soutien, engagement ».

 

2003

Présentation des Actes du Colloque « Reconnaissance, soutien, engagement ».

 

Instauration des cartes de membres.

 

Participation au Salon des aînés, présentation de notre organisme et tenue d’un kiosque d’information.

 

Le Regroupement est reconnu pour l’organisation de son 1er Colloque, lors du Gala Reconnaissance du bénévolat de Ville et villages en santé.

 

En plus des cafés rencontres et des conférences, des ateliers en art thérapie ainsi que diverses formations sont offerts par le Regroupement aux personnes proches aidantes.

 

Participation à l’assemblée générale annuelle du Regroupement des aidants naturels du Québec.

 

Obtention d’une subvention pour la réalisation d’un « Guide de survie » pour les aidants.

 

2004

Pour une deuxième année, tenue d’un kiosque au Salon des aînés.

 

Première parution de « L’Arc en ciel », le journal du Regroupement des personnes aidantes naturelles du Rouyn-Noranda régional.

 

Cafés rencontres informels et thématiques, conférences et ateliers d’art thérapie sont toujours offerts aux membres et aux personnes proches aidantes.

 

Participation au Forum des aînés.

 

Lancement du « Guide de survie : Le défi d’être proche aidant ».

 

Le Regroupement se dote d’un logo représentatif.

 

2005

Participation, avec la Table des aînés, à une émission d’information à la télévision communautaire, pour présenter le Regroupement, sa mission, ses objectifs, ses réalisations et ses projets futurs.

 

Les ateliers d’art thérapie se poursuivent, de même que les cafés rencontres et les conférences.

 

Promotion du Regroupement à travers l’Abitibi-Témiscamingue, suite à des demandes de divers groupes de La Sarre, du Témiscamingue et de Val d’Or.

 

Participation à un Colloque des aidants naturels de Ville La Salle.

 

Parution de trois numéros du journal L’Arc-en-ciel.

 

2006

Activité de financement.

 

Présentation du 2ième Colloque du Regroupement des personnes aidantes naturelles sous le thème : « Les proches aidants dans l’action ».

 

Le Regroupement se dote d’un local permanent.

 

Cafés rencontres informels et thématiques et conférences se poursuivent.

 

Parution de trois numéros du journal L’Arc-en-ciel.

 

2007

Les activités de promotion du Regroupement se poursuivent, de même que les cafés rencontres et les conférences.

 

Le Regroupement se dote d’une permanence.

 

Tenue d’ateliers en art thérapie, sur le deuil et en écriture.

 

Parution de deux numéros du journal L’Arc-en-ciel et d’un numéro d’un nouveau Bulletin d’information.

 

2008

Les membres du c.a. du Regroupement organisent un lac-à-l'épaule, afin de clarifier la mission, les valeurs, les objectifs et les services offerts aux proches aidants, dans le but de les définir en fonction des besoins de sa clientèle. Le site internet est créé, de même que l'affiche officielle et le dépliant du Regroupement. De plus, il organise un Salon des ressources lors de la Semaine des aidants naturels.

 

2009

En mai, une journée retrouvailles est organisée dans le cadre du 10e anniversaire du Regroupement. Le bureau est maintenant ouvert 3 jours par semaine, dans ses nouveaux locaux, et une enseigne est affichée à l'extérieur. Une campagne de sensibilisation est effectuée auprès des professionnels de la santé, des organismes communautaires et tout autre entreprise et association en lien avec la santé. Des stylos et signets à l'effigie du Regroupement sont distribués lors de la campagne de financement du Regroupement. Finalement, il participe au «Forum contrer l'appauvrissement des proches aidants» organisé par le RANQ.

 

2010

Le Regroupement débute sa collaboration avec le projet «Espace-Temps», offert par la Société Alzheimer de Rouyn-Noranda. La coordonnatrice met sur pied une présentation informatique qui met en lumière les services offerts par le Regroupement, ainsi que sa mission et ses objectifs. Plusieurs activités voient le jour de façon plus récurrente, tels les cafés-rencontres et les déjeuners-causette. Le Guide de survie fait peau neuve et est réédité. Le Regroupement participe également à la formation de la trousse « S.O.S. Abus » de l'AQDR. En dernier lieu, le Regroupement apprend la bonne nouvelle concernant l'octroi d'une subvention par le Ministère de la famille et des aînés, qui lui permettra de mettre sur pied un projet de sensibilisation régional en 2011.

 

2011

Le Regroupement procède à l'embauche de la chargée de projet pour la sensibilisation régionale. S'ensuit, au mois de mai, une conférence de presse avec la Ministre Marguerite Blais qui vient faire l'annonce de la subvention obtenue en 2010. La première phase du projet de sensibilisation débute avec la préparation et la traduction des différents outils d’animation, la création et la publication d’un répertoire de ressources (afin de mieux outiller les proches aidants de partout en région), la production de la capsule vidéo promotionnelle des points de services offerts aux proches aidants en région, à la refonte du site web et de l’image du Regroupement (en changeant de nom, de logo et en refaisant son site internet en français et en anglais). Dorénavant le Regroupement se nomme « Regroupement proches-aidants Rouyn-Noranda ». S'ensuit la traduction et la réédition du Guide de survie et du dépliant de l'organisme, en français et en anglais (afin de mieux répondre aux besoins de la clientèle anglophone), ainsi que le recensement des ressources propres aux différents milieux de la région et les contacts avec les milieux à visiter. Ces milieux incluaient les employeurs, syndicats, milieux ruraux, francophones, anglophones et autochtones, partout en région. De plus, la coordonnatrice et la chargée de projet offrent une série d'ateliers de soutien, visant à prévenir l'épuisement chez les proches aidants.

 

2012

Une conférence de presse est organisée le 23 avril, afin de clore la première année du projet de sensibilisation et faire l'annonce de la tournée régionale, qui se déroulera auprès de différents employeurs, syndicats et municipalités. Celle-ci s’est déroulée dans les 5 MRC de la région et un total de 64 ressources ont été rencontrées entre avril 2012 et mars 2013. La capsule vidéo, réalisée durant la première phase, a été diffusée sur les réseaux sociaux, ainsi qu’à la télévision, afin de rejoindre le public général et les proches aidants susceptibles de vivre davantage en isolement. Les activités régulières du Regroupement continuent et celui-ci devient fiduciaire de projet « Espace-Temps ».

š

2013

Les démarches débutent pour la préparation du colloque de sensibilisation régional, sous le thème « S'informer c'est s'outiller », qui est un aboutissement du projet et un exercice collectif de réflexion pour les proches aidants et les intervenants du milieu. Le Regroupement reçoit la bonne nouvelle d'un hausse de sa subvention pour son fonctionnement de base, qui lui permet maintenant d'avoir un employé permanent 4 jours par semaines.